Tu t’es vu quand TANu ?

Ce mercredi 18 novembre, Immersive Lab a organisé une conférence de presse pour présenter le TANu, Test d’Agilité Numérique,  au Village By CA rue la Boétie à Paris.

C’est un lieu très symbolique pour présenter un nouveau service tel que le TANu… En effet cet espace est le lieu de rencontre et de collaboration entre un grand groupe, le Crédit Agricole, et des startups. Ici deux cultures d’entreprises se mélangent…

C’est toute l’histoire du TANu, une histoire d’innovation ouverte.

Avant de vous la raconter, je précise que Jean Philippe, Directeur Général du Crédit Agricole Pyrénées Gascogne, était à mes côtés pour cette présentation. Jean venait témoigner au nom de CAMPG, expliquer les problématiques de compréhension du monde dans lequel nous vivons et de comment le numérique change la banque.

Il se trouve que CAMPG est depuis 2007 actionnaire d’Immersive Lab, que durant ces 8 années, nous avons travaillé sur de nombreux sujets et que dans le domaine de l’appropriation numérique dans la banque de proximité, nous avons, je le pense, beaucoup fait bouger les lignes… bien au delà de la simple relation donneur d’ordre/prestataire.

Mais par deux fois, nous sommes allés beaucoup plus loin : Tookets en 2011 et le TANu aujourd’hui.

C’est simple :

  • un donneur d’ordre a besoin d’un service qu’il ne trouve pas sur le marché
  • un prestataire, avec un esprit startup, entreprend de développer ce service en partenariat avec les équipes de ce donneur d’ordre et d’en faire un produit ou une entreprise de plein exercice.

C’est arrivé en 2011 avec le service de mécénat participatif Tookets, qui depuis, est devenu une coopérative ayant près de 800 000 utilisateurs et ayant permis aux associations du territoire national de récolter pratiquement 6 millions d’euros à date.

Ça recommence en 2015 avec le TANu, Test d’Agilité Numérique, que je vais vous présenter dans la suite de ce post.

Avant je résume – et simplifie – les propos de Jean Philippe, qui raconte la naissance de l’idée :

L’idée est partie du constat tout simple que nous ne testions pas les aptitudes et connaissances numériques des candidats lors des sessions de recrutement… Alors que nous avons une énorme pression en interne sur la « digitalisation » de nos processus, de nos méthodes de travail, de nos clients et de nos produits… Nous voulions donc un test, nous avons regardé sur le marché et nous n’avons pas trouvé de produit adapté à notre besoin…

Cette idée fut renforcée lors d’une rencontre de jeunes embauchés au cours de laquelle j’ai pu constater que la prise de conscience sur la thématique numérique n’était pas forcément au rendez-vous, à ma grande surprise…

Et c’est ainsi que nous avons lancé ce projet chez Immersive Lab…

Pourquoi faire un nouveau test ?

Tout simplement parce nous n’avons pas trouvé sur le marché de test répondant à quatre objectifs :

Simplicité de mise en œuvre : en effet, dans un process de recrutement le temps est déjà compté. Il nous fallait donc un test qui fonctionne sur tout support (tablette, pc fixe), qui soit simple à passer et qui ne demande pas de manipulation complexe pour le candidat ou les recruteurs.

Agilité : pas dans le sens de la maîtrise d’un outil mais plutôt dans celui de la compréhension d’une nouvelle culture, une culture en mouvement, un mouvement ultra rapide et qui demande une grande adaptabilité.

Adaptabilité : pouvoir moduler le test en fonction du contexte dans lequel il est passé (type de poste, formation etc.).

– Et enfin, orienté vers la compréhension de l’influence du numérique : dans toutes ses composantes, sur la société et en particulier sur l’économie.

Alors concrètement, c’est quoi le TANu ?

Le principe est assez simple :

  1.  L’entreprise invite un candidat ou un salarié.
  2. Celui ci se connecte sur son espace TANu et peut passer le test.
  3. Un test de 90 questions sous forme de QCM à passer en 30 minutes.

Les questions sont réparties en 5 catégories : Informatique, Internet, Technologie, Réseaux sociaux et Economie Numérique.

A ces 5 catégories, peuvent s’ajouter des catégories additionnelles qui ne vont pas rentrer dans le score TANu mais qui apparaitront sur le passeport des personnes testées.

Par exemple, dans le cadre du recrutement d’un manager dans le domaine bancaire, il pourra être judicieux de proposer la catégorie E-banking qui concerne l’économie numérique appliquée à la finance (à savoir les banques en ligne, les fintechs, le crowdfunding…). On peut aussi, par exemple, créer un module concernant des outils internes.

Le niveau des questions monte crescendo au fur et à mesure du déroulement du test. Les 30 premières sont faciles (on m’a dit de ne pas dire facile, mais bon…). Les 30 suivantes sont un peu plus complexes et les 30 dernières présentent une difficulté certaine.

A la fin du test, le candidat obtient son passeport TANu qu’il peut publier sur le web, partager sur les réseaux sociaux, sur son blog ou enregistrer en PDF pour l’agrafer à son CV…

Car l’ambition est bien celle là, faire du TANu une référence comme peut l’être le TOEIC.

A quoi ça sert le TANu ?

A recruter, bien entendu, nous en avons déjà parlé. Mais également et c’est peut être le plus important, à accompagner vos collaborateurs en détectant les besoins d’une équipe afin d’y apporter une réponse adaptée et personnalisée, en détectant les profils agiles, susceptibles d’aider leurs collègues, ou de porter des projets internes de transformation numérique, mais aussi en mesurant l’efficacité de vos actions de formation, d’acculturation ou d’information.

Et c’est quoi le business dans tout ça ?

TANu est un plateforme SAAS destinée aux entreprises et organisations. Elles ouvrent un espace entreprise au sein duquel elles peuvent créer des sessions et convoquer, ou inviter, des candidats ou salariés, à passer le TANu. Depuis son espace, l’entreprise achète des packs de crédits, un crédit = un test, à la manière des plateformes de mailing. Et c’est ce qui rapporte de l’argent à Immersive Lab. Car nous sommes bien d’accord qu’un service viable se doit d’avoir un modèle économique viable… et que lever des clients est bien plus important que lever des fonds (j’ai emprunté cette phrase, mais je ne sais plus à qui) 😉

Une nouvelle aventure encore frémissante…

Ceci étant dit, cette aventure TANu n’en est qu’à ses débuts. Nous avons des wagons d’idées pour compléter le service !

Pour commencer, l’équipe d’Immersive Lab s’est étoffée depuis quelques jours avec l’arrivée d’une personne dont la mission est de veiller sur la qualité du test et donc des questions, en mettant à jour, en ajoutant des questions et en pilotant notre « comité » questions.

Mais dans les mois à venir, nous avons plein de chantiers déjà programmés : la mise à jour temps réel des questions via une plateforme décisionnelle s’appuyant sur le traitement des données,une API, pour inclure le TANu dans une application tierce ou un système d’information RH, la création d’une application permettant aux entreprises d’effectuer des pesées TANu des postes proposés…

Mais le principal chantier, c’est bien le développement commercial du TANu, sa communication mais aussi son internationalisation… Vaste programme qui va nécessiter un peu d’organisation 😉

N’hésitez pas à me contacter s vous désirez plus d’informations sur le TANu.

Post Author: David Castéra