Saint-Gobain Glass s’implante dans Second Life

Ce n’est pas faute de le répéter, la majorité des usages des Mondes Virtuels sont encore à inventer. La méthode est simple, travailler ensemble avec les équipes de nos clients, eux apportant une forte compétence métier et nous, notre connaissance d’Internet et des Univers Virtuels.

C’est exactement ce que nous avons fait avec les équipes de Saint-Gobain Glass, dont nous annonçons aujourd’hui l’arrivée dans Second Life.

S’implanter est une chose, mais pour y faire quoi ?

L’idée est très simple : Saint-Gobain Glass est le leader mondial de la production de vitrages, dont certains sont hautement technologiques. Ses produits sont très complexes à présenter et leur valeur ajoutée pas toujours évidente à expliquer, car ils sont en général… transparents !

Or, dans un univers virtuel tel que Second Life, il est possible de mettre en scène les usages d’un produit pour mieux en expliquer les caractéristiques. C’est exactement ce que vous pourrez retrouver dans le show-room de l’implantation de Saint-Gobain Glass dans Second Life.


Au delà de cette présentation de produits, l’implantation de Saint-Gobain Glass dans Second Life poursuit un autre but bien plus ambitieux : Beaucoup des vitrages proposés par le géant mondial apportent des bénéfices extraordinaires en matière de réduction de la consommation d’énergie et de protection de l’environnement. Encore une fois, c’est bien de haute technologie dont nous parlons.

Saint-Gobain Glass a souhaité utiliser les capacités extraordinaires de Second Life en matière de travail collaboratif pour amener ses experts à échanger avec une sélection de résidents ayant une très forte sensibilité aux problématiques liées à l’Environnement. Le principe est de leur présenter les caractéristiques des produits existant pour évangéliser sur ce qui est déjà faisable, mais également de recueillir leurs critiques, leurs idées ou leurs commentaires et concevoir ainsi avec eux les produits de demain, en relation avec les départements Recherche & Développement du groupe.

Une première conférence aura lieu ce mercredi à 21:00 dans l’amphithéâtre Second Life de Saint Gobain Glass. Celle-ci, sur invitation uniquement, portera sur le thème : « Plus de Verre, Moins d’Energie »

« La conférence de Saint-Gobain Glass sur Second Life propose d’expliquer comment les vitrages à Isolation Thermique Renforcée et de Contrôle Solaire participent à la réduction de la consommation d’énergie des bâtiments, comment ils fonctionnent et quels sont les nouveaux reflexes en termes de vitrages.

Cette conférence sera également l’occasion d’ouvrir un débat avec les résidents de Second Life sur ce que les vitrages de Saint-Gobain Glass pourront apporter sur ce thème dans les années à venir »

 

Cette implantation n’est que la toute première étape d’une série d’actions, qui prendront forme dès le mois de Septembre, avec notamment une « application » très ludique qui mêlera réalité virtuelle et physique et lancera une action d’envergure très concrète en matière de protection de l’Environnement. Nous vous en dirons un peu plus à la rentrée 😉

Post Author: La Team Immersive Lab

4 thoughts on “Saint-Gobain Glass s’implante dans Second Life

    […] Saint-Gobain Glass s’implante dans Second Life | Agence Second Life et Univers virtuels, e-com… – […]

    Romain

    (30/06/2008 - 16 h 26 min)

    Bonjour Pierre Olivier,

    Une question me taraude l’esprit, pourquoi avoir choisi Second Life comme outil de diffusion de l’expertise de Saint Gaubin Glass? Pour rappel, Second Life ne permet pas à plus de 50 personnes d’être réunies dans le même lieu (c’est dommage d’être restrictif alors qu’Internet permet une réunion à bcp plus), la présence en France et à l’international de SL est loin d’être intéressante (à mon avis) pour une visibilité à la hauteur de Saint Gobin, l’interactivité et la capacité d’échanges de SL sont très limitées comparées à d’autres outils web de support de conversation, et enfin SL n’est plus hype … Pourquoi ne pas avoir fait un superbe site en Flash pour illutrer le propos de Saint Gobin et d’y avoir adossé un site de gestion de conversations, qui aurait pu être à l’international avec des rooms par langue, et un petit seeding pour inviter des personnes intéressées à rejoindre la conversation ?

    On en discute autour d’un verre (pourquoi ne pas y inviter Mr Moritz, on pourra aussi parler rugby du coup)?

    vl2rl

    (30/06/2008 - 20 h 25 min)

    @Romain

    SL c’est autre chose qu’un site web, même en flash.
    C’est pas que je veuille sublimer la technologie Second Life, c’est de la 3D immersive et Stonfield fait partie des entreprises Française pionnières en la matière.
    C’est évident qu’ils auraient fait mieux mais peut être avec un budget plus conséquent et non pas celui d’un site web même en flash.
    PS: Je ne travaille pas pour Stonfield, je suis juste un concurrent !

    Pierre-Olivier Carles

    (01/07/2008 - 9 h 04 min)

    @Romain : Difficile de répondre à tout cela en quelques lignes, mais… 🙂

    Sur la limite à 50 ou 70 personnes sur un même lieu, ce n’est pas un frein car ce projet se veut très participatif (même si la première conférence ne l’était pas beaucoup de part un sujet très pointu). Il est difficile de tenir des réunions de travail constructives à plus de 10 ou 20 personnes. Ce que tu vois donc comme une forme de handicap n’en est pas une sur ce projet. Encore une fois, nous ne sommes pas sur une opération marketing de masse.

    Par ailleurs et au risque de te contredire, les capacités d’échanges de Second Life sont sans commune mesure avec celles d’un site Web, que ce soit en Flash ou autre… Difficile (même si ce n’est pas impossible) de tenir, de façon relativement fluide, une vraie réunion de travail à 20 personnes, avec tous les échanges que cela implique, la représentation en 3D des produits voir leur animation via des scripts pour supporter les idées échangées, la matérialisation de l’espace, etc… sur le Web.

    Enfin, sur le coté Hype de la chose, ce n’est clairement pas notre préoccupation. La « Courbe du Hype » a été survendeuse en son temps donc décevante juste après, et a fait beaucoup de mal à ce marché.

    Les Univers Virtuels présentent un potentiel d’usage dans les entreprises que je n’ai pas rencontré ailleurs depuis l’arrivée du Web. Que ce soit à la mode ou pas importe peu, car un dirigeant d’entreprise, lorsqu’on a l’occasion de lui expliquer à quoi un monde virtuel pourrait lui être utile, comprend immédiatement et entrevoit même le retour sur investissement. A chaque fois, on est très loin des opérations de Press Coverage.

    @vl2rl : Merci de ce commentaire très sympa 😉

    Je voudrais toutefois le compléter un peu. Nous nous sommes volontairement limités sur la créativité et ce n’est pas – dans le cas présent mais il est vrai que cela peut arriver – une question de budget.

    Nous pourrions aller beaucoup plus loin dans l’utilisation de la 3D et des spécificités de Second Life. Toutefois, ce projet ne s’adressant pas qu’à des résidents historiques ou avertis, il est important de recréer des environnements qui reprennent des repères familiers, comme des salles de conférences ou des fauteuils pour s’asseoir et participer aux meetings. Nous sommes conscients que c’est inutile techniquement et que l’avatar pourrait, par exemple, rester en l’air pendant des heures, mais l’idée est de ne pas désorienter un résident qui participerait à ces programmes et de l’aider à rester focus sur le contenu et non la performance technologique.

    PS : Avec plaisir pour organiser une discussion Usage des Univers Virtuels & Rugby autour d’un verre 😉

Commentaires fermés.