Débriefing Vente Privée HighTech dans Second Life

Vente Privée 1.jpgNous avons organisé Mardi 13 Novembre, la première Vente Privée de produits HighTechs dans Second Life, avec le concours de Vente-du-Diable.com. J’en ai déjà longuement parlé ici ou .

Nous avons décidé, David et moi, de partager avec le plus grand nombre (c’est à dire de rendre public :-)) les conclusions que nous avons retiré de cette nouvelle expérience d’e-Commerce dans les Mondes Virtuels.

La vente s’est déroulée une mardi, sur une amplitude de 6 heures, de 16:00 à 22:00. Une fois passée la vague des résidents qui étaient là à l’ouverture, nous avons connu une longue période de calme, de 16:45 à 19:00, avant que les visites reprennent à un rythme plus soutenu.

Tout d’abord, intéressons-nous à cet événement sur un plan général…

* Nous avons accueillis environ 150 résidents. C’est à la fois peu et beaucoup. Cela reste très honorable pour une initiative commerciale, en comparaison avec un événement habituel dans Second Life, mais peu par rapport aux plus de 300 inscrits lors de la phase amont.

C’est d’autant plus vrai que ceux qui sont venus n’étaient pas forcément ceux qui étaient inscrits ! Pour être honnête, nous ne nous expliquons pas vraiment ce delta…

–> Second Life n’est toujours pas un média de masse, ce que nous savions largement avant cette opération 😉

* Sur l’ensemble des visiteurs, environ 30% étaient des Newbies, qui avaient créés leur avatar pour l’occasion, le jour même ou celui de leur inscription. Leur motivation était la curiosité, la chasse aux bonnes affaires et, tout simplement, d’avoir enfin une bonne raison d’essayer !

–> L’adoption par le plus grand nombre de Second Life passe sans doute par une meilleure performance à l’accueil, mais elle passe surtout par la conception d’implantations ou d’événements à forte valeur ajoutée.
Les internautes feront l’effort de franchir le didacticiel s’ils sont véritablement motivés par du contenu. Nous le savions déjà mais cette opération à tendance à le valider.

vente privée 2.jpg

Maintenant, passons au chapitre plus spécifique du e-Commerce… C’est ici que se trouvent les points les plus importants de cette expérimentation.

* Vente-du-Diable.com a réalisé 15 ventes. C’est bien sûr très peu, surtout en comparaison de ce qu’ils font sur le web. Mais là n’est pas le plus important… Si l’on ramène cela au nombre de visiteurs, cela nous donne un taux de transformation de 10% ! Pour mémoire, il est environ de 1% dans le e-Commerce traditionnel. Il est simple de constater que nous sommes ici sur un taux de transformation (d’une visite en acte d’achat) 10 fois supérieur.

–> Les Mondes Virtuels et Second Life sont une sorte de chaînon manquant entre le commerce traditionnel (dans lequel un vendeur vous accueille, vous conseille, vous rassure…bref, fait du service !) et le e-Commerce sur le Web (où vous pouvez accueillir des clients de tous horizons, mais où les produits sont en libre-service).

Nous avons ici, non pas le meilleur des deux mondes (un avatar n’a pas la chaleur d’un « bon vendeur » et Second Life n’est pas une plateforme de masse comme le Web), mais une forme alternative, particulièrement efficace pour toutes les offres qui demandent un conseil, une assistance à la vente ou simplement, de rassurer le client.

5EE448A3-79E1-4F73-89FE-F3D898DB122C.jpgLe staff de Vente-du-Diable.com était chaleureux, renseignait, discutait, conseillait, rassurait et assistait les résidents. Tout cela contribue bien sûr à améliorer la capacité d’un résident à passer à l’acte.

* Sur l’ensemble des ventes réalisées, seulement 15% environ ont été effectuées en Linden $ (ce qui ne représente qu’une seule vente !). C’est bien sûr, très peu… 🙂
Nous pensons qu’il est très difficile, psychologiquement, pour un résident de faire un transfert de 100 000 ou 200 000 L$. La valeur absolue est assez impressionnante et n’incite pas à se lancer.
Par ailleurs, on ne peut pas enlever une fausse idée liée à une faiblesse de sécurité.
Enfin, les nouveaux résidents ne peuvent pas disposer de forte sommes en L$. C’est une sorte de sécurité qui vise à éviter qu’un Newbie soit victime d’une arnaque. En gros, allez acquérir de l’expérience avant de casser votre tirelire 🙂

–> Rien de grave dans ces chiffres, car l’achat en L$ est vraiment très nouveau. C’est d’ailleurs dommage, car j’ai, à titre personnel, réalisé un achat (qui n’est pas comptabilisé dans ces stats) en L$ et c’était bien plus flexible que via le Web.

On peut aisément comparer l’utilisation des L$ à celle de Paypal, en plus simple. On fait clic droit sur le vendeur, choisit l’option « Payer », on indique la somme est c’est fait. Le vendeur est crédité instantanément. Simple et sans danger 😉

Pour conclure, il est clair que cette opération était pour nous expérimentale. Les chiffres que nous donnons ne peuvent pas être utilisés à des fins statistiques, car les échantillons sont relativement peu représentatifs.

Toutefois, les grandes lignes qu’ils indiquent confortent notre conviction que le e-Commerce tient là une plate-forme au potentiel exceptionnel et que des usages à forte valeur ajoutée ont un impact déterminant sur la croissance du Metavers.

Nous allons continuer à investir sur le secteur, continuer à apprendre, mais également lancer quelques projets moins expérimentaux en tout début d’année prochaine.

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez davantage de détails sur des points spécifiques. Nous ne publions ici que les grandes lignes de nos conclusions.

Technorati Tags:
, , , , ,

Post Author: La Team Immersive Lab

3 thoughts on “Débriefing Vente Privée HighTech dans Second Life

Commentaires fermés.